Vert de colère? Alors Chantez avec Pierre Perret:

© Adèle

9 novembre 2009

Enfants sans ombre


image-enfant-en-pleurs-ton-sepia

Les enfants sans ombre

S'il y a bien une émission à ne pas manquer cette semaine
sur la rtbf (la une), c'est le documentaire réalisé par Bernard Balteau, consacré aux enfants juifs cachés durant la seconde guerre mondiale. (Sur une idée originale de Shaul et Dalia Harel).





¤ le mercredi 11 novembre 2009 à 23h40

¤ rediffusion dimanche 15 novembre 2009 à 10h21.

A vos graveurs.... car pas facile de s'instruire sur la rtbf avec ces horaires pour retraités!!

Mais bon, je m'éloigne...

Nous avons eu la chance d'assister la semaine dernière à Bruxelles à l'avant-première du film.

Dans la salle se trouvaient :


Je vous livre un extrait de l'interview de Bernard Balteau à propos de ce film:
(Une interview audio est disponible : passage à l'émission Cocktail Curieux (11-11-2009) rtbf - La première :  Ecouter l'interview)

Comment est née l'idée de ce film?

Parmi les pays de l'Europe occupée, c'est en Belgique que, toutes proportions gardées, le plus d'enfants juifs ont été cachés, au nez et à la barbe des nazis.
J'ai pris conscience que, pour beaucoup d'enfants cachés, grandir après la Shoah ne fut pas une mince affaire.  Il leur fallut enfouir leur passé sous une chape de silence.
Pour vivre, il fallait oublier. Vivre sans ombre, c'est-à-dire sans parents, sans racine.
comme l'explique Boris Cyrulnik dans le film, "la plupart des enfants cachés ont d'ailleurs continué à cacher à leurs propres enfants qu'ils avaient été cachés."...

Quelle est l'originalité de son approche par rapport aux films existant déjà sur ce sujet?

A ma connaissance, aucun film documentaire n'a jusqu'ici évoqué en profondeur le parcours de ces enfants sans ombre.
Fonder ou refonder une famille en étant hanté jour et nuit par des souvenirs relatifs à la Shoah, c'était pratiquement impossible parce que cela voulait dire élever cette famille dans un univers de mort.
Mon film tourne autour de la notion de résilience.  Il s'inscrit dans une perspective mémorielle, mais il est d'abord basé sur un dialogue transgénérationnel : jusqu'à présent, les filles de Shaul Harel, notre personnage principal ignoraient à peu près tout de l'histoire de leur père....[..]
(Source : "Les coproductions documentaires de la rtbf" newsletter octobre 2009)

Les Enfants sans ombre, vous l'aurez compris est un film tourné vers la vie, même si, l'évocation de ces douloureux souvenirs, provoque une poignante émotion auprès de toutes les générations.

A la fin du film, un impressionnant silence a envahi la salle.

On n'a applaudi qu'après la dernière ligne du générique, dans une ambiance chargée d'émotion.

Le professeur Shaul Harel est aujourd'hui un éminent neuropédiatre à Tel-Aviv.
"Un rendez-vous unique", disait Shaul Harel, lui-même caché à l’âge de 5 ans, "Se retrouver, se souvenir, transmettre aux générations suivantes, pour mieux construire l’avenir. Car le passé EST le présent de l’avenir".

Comment a-t-il survécu pendant la Shoah ? Comment a-t-il réappris à sourire après la guerre ? Comment s'est-il reconstruit ? Une histoire de résilience, en écho à celle de milliers d'autres. Une histoire qu'il raconte, enfin, à ses propres enfants, petits-enfants et à nous, spectateurs.

Des liens qui pourraient vous intéresser :

  • Un simple maillon (autre film de Bernard Balteau, consacré principalement à Andrée Geulen qui raconte comment 12 femmes du "Comité de Défense des Juifs" se sont organisées en Belgique occupée pour sauver des milliers d'enfants.
  • Sur Un écho d'Israël, le récit poignant d'Antoinette Bremond
  • A l'école du bien-être & du développement Humain durable (PDF): colloque qui aura lieu la semaine prochaine à Bruxelles (le film de Bernard Balteau y sera à nouveau projeté, de nombreuses conférences sont programmées dont "La résilience: ça s’apprend"? et la présence de Boris cyrulnik)
  • "Cachés" sur Fruit Tree

Si vous ne captez pas la rtbf, vous pouvez commander le DVD en vous adressant à derives@skynet.be
De plus, la vidéo restera disponible sur le site de la rtbf: "Revoir en vidéos" durant 7 jours.

A mon avis, la vidéo y apparaîtra lundi, après la rediffusion de dimanche matin. 
Je viendrai placer le lien direct ici. 

une photo de Charlie Hilsberg (alias Shaul Harel) à l'âge de 3 ans, peu de temps avant d'être caché.


Ci-dessous, la jaquette du DVD





Jaquette DVD Enfant Sans Ombre


7 commentaires:

Christie a dit…

Boris Cyrulnik, Un grand qui a beaucoup fait dans le domaine de la résilience..
Ses analyses sont pertinentes et pleines d'humanité..

Pour ne pas oublier que les enfants sont souvent les premières victimes de la folie des hommes..

Bonne soirée

Bizz

Pierretjanine a dit…

Pendant la guerre, les "vieux" ont tous eu un copain à l'école, Simon, Samuel peut importe et puis du jour au lendemain, on ne les a plus vus . Ce n'est que bien plus tard, après la guerre que nous avons su ce qui leur était arrivé . Même si c'est tard (23h.40) mettez vos enregistreurs en route sur la 1ère chaine de la RTBF le 11 novembre . Ce sera autre chose que les Yéyés des années 60 !!!

fredheas a dit…

Vous allez découvrir un documentaire poignant en Belgique!
Les atrocités des guerres font énormément de victimes et laissent derrière elles des familles détruites avec ses enfants devenus orphelins!
Belle journée à toi @Michèle! ;-)

Michèle a dit…

@ Chrisite : oui, tu as raison, et, plusieurs de ses interventions animent bien le documentaire, ses explications sont toujours simples et accessibles.

@ pierretjanine : je me souviens de l'histoire de Simon dans le livre de Tibet "Qui fait peur à maman"?

@ fredheas : j'espère qu'il sera racheté par France2 afin qu'il passe également très vite en France.. à suivre.

Elisabethh a dit…

Merci beaucoup de nous avoir éclairés sur ce documentaire, qui semble bouleversant.
Je reçois beaucoup de chaines, je ne sais pas si la RTBF en fait partie, il faudra que je vérifie.

Cordialement

Elisabeth

Michèle a dit…

@ Elisabeth: Je vais revenir donner le lien car la vidéo sera visible pendant 7 jours, mais je pense qu'ils attendent la rediffusion dimanche sur la rtbf puis elle sera en ligne.
Merci, ça fait plaisir de te revoir ici, tout va bien dans les bulles ? ;o)

Elisabethh a dit…

Oui Michèle, tout va au mieux, merci!
Viens donc me rendre visite, les bulles sont en tournage...
Amicalement

Elisabeth

Enregistrer un commentaire

Votre avis est important