Vert de colère? Alors Chantez avec Pierre Perret:

© Adèle

23 avril 2009

Maison passive (suite et pas fin)


image maison basse énergie avec inclinaison soleil hiver été





Il y a un mois, je vous avais proposé un premier article consacré aux maisons passives, voici la suite en vidéo et en audio...

Comment se chauffer sans chauffage : en isolant bien évidemment!


Mais sans ventilation, pas de vie, or, les maisons passives ont la particularité d'être de véritables bocaux hermétiques (indispensable si on veut respecter la norme K15 : la demande en chauffage ne peut pas dépasser plus de 15 KW/h au m²) mais attention, bocaux ventilés, grâce au système de ventilation à double flux.

Écoutez l'explication de ce mécanisme : c'est dans l'émission de
RTL "Clé sur porte" que ces vidéos ont été présentées.


Grâce tout d'abord aux conseils d'Ingenius, toujours aussi décontracté, mais ce qu'il nous apprend est tout à fait sérieux, en 3'28".








(Si vous aviez manqué la première c'est ici : "Maisons passives : ou comment se passer de chauffage"

Ensuite, je vous invite à écouter l'émission radio de la RTBF "
Tout autre chose" (29/03/2009) Martine Cornil reçoit trois invités qui à tour de rôle défendront les avantages des maisons passives : 40 minutes en cliquant sur le lien suivant qui vous dirigera sur Deezer afin d'écouter ces bonnes paroles : Maisons passive RTBF "Tout autre chose"
(Colonne du milieu, sous la barre "titre" cliquer sur la flèche à gauche du fichier "MaisonspassiveRadio.mp3").

Et encore plus d'infos sur le site d'un des invités : Raphaël de
"Passive Aventure" et n'oubliez pas de visiter les sites de ma rubrique (colonne de droite) consacrée aux maisons passives.

Le site A.E.D. vient également de publier en avril
un poste sur les maisons passives.


14 commentaires:

Thierry Benquey a dit…

Salut Mich. Je ne connais pas trop les conditions de vie dans les maisons passives, n'en ayant jamais visité une. J'ai juste entendu parler de la crise que piquaient ses habitants lorsque des amis viennent et laissent la porte ou la fenetre ouverte. Question d'éducation...
La maison passive est très bien au niveau énergétique et si son système de ventilation est alimenté en solaire, je n'y vois absolument aucun problème CO2 (Bien sur il faut favoriser une isolation avec des matériaux écologiques à mon avis.)
J'ai par contre deux doutes de taille qui me feront hésiter pour ma prochaine construction.
1- Les acariens qui prolifèrent dans un habitat à température constante et les allergies induites
2- Les régions à gaz Radon qui nécessite une ventilation particulière sous peine de cancer. (pour info, en France la Bretagne et le Limousin par exemple, la Belgique se trouvant sur le passage du V hercynien chers au prof de géo doit elle aussi connaitre ce genre de problèmes.)

Amitié et surtout continue.
Thierry

Michèle a dit…

Merci Thierry, ton analyse est judicieuse, et, au niveau acariens, je n'ai pas les même craintes, si tu as le temps, lis ceci, trouvé sur le site Rhônealpénergie-Environnement :

"Un air insuffisamment renouvelé se charge en polluants (acariens, poussières,
humidité, respiration des occupants…). Le renouvellement de l’air intérieur est donc
fondamental pour la santé des occupants. Mais aujourd’hui, ce renouvellement se fait
le plus souvent par aspiration dans les pièces humides (salles de bain, WC, cuisine).
L’air extérieur froid pénètre par des ouvertures prévues dans les menuiseries, et par les
défauts d’étanchéité du bâtiment. Cet air neuf doit donc être constamment réchauffé.
La maison passive utilise un système double-flux, ou l’air neuf est réchauffé par l’air
extrait grâce à un échangeur de chaleur. Pour que tout ceci fonctionne bien, le
bâtiment doit être bien étanche à l’air, pour éviter des infiltrations d’air parasite."

En ce qui concerne le gaz Radon, tu as certainement raison, je dois encore me renseigner, mais je sais qu'il sévit à peu près partout...

Bonne chance à toi pour la publication de "Au delà des couleurs", j'espère que les éditeurs se rendront vite compte de leur erreur ;o) et te courront après très vite!

hiler a dit…

Moi j'ai une préoccupation particulière, je m'en excuse de ramer à contre courant, mais je demanderai que quelqu'un m'y aide.
J'habite au centre de la Côte d'Ivoire, dans la ville de Bouaké, là où j'enregistre une température moyenne de 33°celcius.J'aimerais mettre en place un système permettant d'avoir une température autour de 27° , qui croyez-moi serait d'un grand confort.

Michèle a dit…

Je comprends Hiler, mais, finalement,les préoccupations sont les mêmes : un confort de vie à l'intérieur, qu'il fasse chaud ou froid à l'extérieur.
Y a-t-il des systèmes de Puits canadiens près de chez toi ?
Voici quelques liens :
http://www.jmd.be/puits-canadien.php
http://www.ecoconso.be/forum/showthread.php?t=1719
http://energie.wallonie.be/energieplus/CDRom/Ventilation/equipements/venequpuitscanadien.htm
Je vais me documenter et te tenir informé, promis.
Merci pour ton passage.

hiler a dit…

merci Michèle pour cette orientation, je pense que cela m'a donné des idées...

GreG a dit…

Bonjour,
Le principe de la ventilation double-flux ne modifie pas le renouvellement de l'air. Donc si ce renouvellement a été pensé pour évacué le radon, il n'y a pas de différence entre une aération "conventionnelle" et une double-flux.

En revanche, il peu y avoir un problème avec les acariens, champignons, etc. si l'installation est mal faite: il faut absolument que l'eau issus de la condensation soit correctement évacuée et qu'elle ne stagne pas dans le système.

En ce qui concerne le rafraichissement, les systèmes à double-flux ou type puits provençale fonctionne effectivement très bien. Les arabes l'utilisait déjà, associés à des tours à vents Badgir.
cf. http://www.crit.archi.fr/produits%20innovants/FICHES/ventilation%20naturelle/presentation.html

Sinon, il y a tout un système à mettre pour obtenir un meilleur confort (j'ai vécu en Afrique ;) ): crée des masques pour multiplier les ombres, mettre un bassin d'évaporation qui humidifie et rafraichi l'air, mettre de la végétation (ombre+évaporation), etc.

Durablement.

Michèle a dit…

Super merci pour ce lien Greg, c'est en effet un problème qui reste important à gérer et, le concept étant encore fort nouveau dans nos contrées...
Tu as écouté l'émission de radio? ici le lien vers passive-aventure et leur rubrique ventilation
http://passive-aventure.vivao.be/spip.php?page=recherche&recherche=ventilation&Submit=OK

24pm a dit…

Bonjour,

Merci pour vos articles sur la maison passive. Voici toutefois un complément d'informations sur ce sujet :

http://www.24pm.fr/maison-ecologique/maison-passive

Bonne lecture !

Anonyme a dit…

bonjour je voudrais savoir si on pouvait construire une maison passive dans un environnement dont le climat est chaud par ex le desert
merci

Michèle Attention à la Terre a dit…

@Anonyme : Il n'y a pas de raison que cela ne soit pas possible, à Dubaï, ils l'on fait : http://leopon.co.kr/fr/leopon/2009/5739
Mais bien entendu, avec de gros moyens... Le problème sera sans doute d'acheminer les matériaux isolants sur place. Ici la paille fonctionne très bien et demande moins d'énergie grise que la brique (tableau comparatif des différents matériaux de construction : http://fr.ekopedia.org/%C3%89nergie_grise)

Anonyme a dit…

merci michèle
je suis etudiante en architecture et je me demandais aussi si on pouvait bien mettre un puit canadien dans une oasis

Michèle Attention à la Terre a dit…

@Anonyme : Bravo, super projet en perspective. Bon courage pour les études !

Anonyme a dit…

Bonjour,
Je suis en train de faire une enquête pour mes études concernant le développement durable et je suis à la recherche des aspects négatifs de la maison passive (ayant déjà trouvé les innombrables points positifs). Je voulais savoir s'il y a des risques pour la santé concernant le fait d'habiter une maison passive? (au niveau de l'air)

Merci d'avance pour vos réponses et bonne continuation.
Laure

Michèle Attention à la Terre a dit…

Bonsoir Laure, si tu m'envoies un mail sur attentionlaterre[arobase]gmail.com je pourrai t'expliquer plus en détail. A bientôt.

Enregistrer un commentaire

Votre avis est important