Vert de colère? Alors Chantez avec Pierre Perret:

© Adèle

19 septembre 2007

Pour informer "montonton"


Avec la belle saison qui revient, les plaisirs du jardinage s’émoustillent et de vouloir les fleurs les plus belles, certains n’hésiteront pas à éliminer les indésirables plantes, insectes, limaces, champignons, bactéries par moult "pesticides"… S’ils s’avèrent « efficaces », ces produits sont dangereux, polluant l’eau, les chaînes trophiques (réduisant la diversité des plantes et animaux) et sont toxiques pour les humains. Leur usage n’a cependant cessé de croître ces quarante dernières années, et nombreux spécialistes s’accordent à prôner une « lutte biologique». Concrètement, quelques conseils pour éviter l’emploi de pesticides : • accueillez des prédateurs naturels dans votre jardin : hérisson,musaraigne, belette,taupe, chauve-souris,oiseaux, atraciens, orvetet lézard, insectes tels que coccinelle, chrysope, syrphe,guêpe parasite,… araignées • cultivez quelques plantes qui développent des défenses chimiques naturelles : sauge, lavande, romarin, thym,moutarde, persil, trèfle, ail, oignon…; • pour limiter les mauvaises herbes (mais c’est quoi une mauvaise herbe ?) : coupez-les et sarclez en laissant le résultat au sol (l’ortie doit être enlevée) ; plantez des cultures nettoyantes (potiron, pomme de terre, tomate…); couvrez le sol de matières organiques finement broyées et partiellement décomposées (mulch); il existe d’autres techniques plus spécifiques • contre les pucerons : protégez les ennemis naturels tels que la coccinelle, le syrphe (attirée par l’absinthe, le persil, le cerfeuil,le souci), la guêpe parasite ôtez les parties attaquées en attendant que les coccinelles agissent ; arrosez plusieurs fois avec un jet d’eau puissant ; pulvérisez de la macération d’orties placez un panneau jaune englué (sans pesticides ! • pour limiter les chenilles (en cas de forte invasion…) : accueillez hérissons, oiseaux, carabes ; saupoudrez la plante avec de la poudre d’algues calcaires…; • pour éviter l’invasion d’acariens (araignée rouge…) : maintenez un sol suffisamment humide; apportez du compost riche;fertilisez au purin d’orties ; respectez leurs ennemis naturels (coccinelles, punaises)…; • des limaces, oui mais des limaces ! : protégez leurs ennemis naturels (carabes, batraciens, hérissons, oiseaux…); ramassez les limaces avant leur ponte du printemps ; placez des pièges à limaces (planches, pots de fleurs renversés, morceaux de pomme de terre…), pots de yoghourt remplis à moitié de bière (partiellement efficaces) ; parsemez les voies d’accès avec de la poudre d’algues calcaires, sciure de bois, cendres de bois,aiguilles de pin…Si vous ne pouvez éviter une lutte chimique : préférez les produits à base de pyrèthre et de roténone; fuyez les produits se terminant par « –thion » (parathion, malathion,…) ou par « –os » (dichlorvos.). Les plates-bandes se prêtent par excellence à l’expérimentation de luttes alternatives, sources de nombreuses exploitations pédagogiques pour les plus jeunes et les plus grands : expériences, observations,comparaisons,hypothèses,recherches d’informations, démonstration,etc. Joëlle van den Berg * Voir Symbioses 57 p. 6 ; RNOBRéserves Naturelles (02 245 55 00 –www.rnob.be). * Conseils et librairie à Nature et Progrès asbl,520 Rue de Dave à 5100 Jambes (081 30 36 90,natpro@skynet.be). Cahier Soignez le jardin par lesplantes, Ph. DELWICHE (9,80 €). Informations au Réseau Éco-consommation (071 30 03 01 –www.ecoconso.org). *Adalia asbl propose un kit (pédagogique) d’élevage de coccinelles aux écoles fondamentales et depuis peu de papillons « Belle dame » (04 379 06 84 – www.coccinelles.be). * Macération d’orties : les orties sont immergées pendant 2 à 48 heures dans l’eau de pluie et au soleil si possible (1 kg pour 10 litres). Utiliser sans dilution contre plusieurs espèces d’insectes. Très corrosif, pas de pulvérisation au soleil. * Catalogue Semailles en échange de 4 timbres lettre, 20 rue du Sabotier, 5340 Faulx-les-Tombes (08 57 02 97 – http:/semaille.com).Trucs pratiques *SYMBIOSES no 58 – Printemps 2003 Halte aux pesticides dans le jardin Le saviez-vous ? Une association d’arboriculteurs, le GAWI, travaille selon le principe de la lutte intégrée (emploi combiné et raisonné de toutes les méthodes). Les pommes et poires ainsi produites sont reconnaissables à la coccinelle de leur label Fruitnet. Autre lien en cliquant sur le titre de ce message.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Votre avis est important