Vert de colère? Alors Chantez avec Pierre Perret:

© Adèle

14 octobre 2010

Le Système d'Échange Local ou S.E.L.




sel_systeme_echange_socialLe Système d'Échange Local (le S.E.L.) prend de l'ampleur en Belgique et dans le monde.
Le mot "échange" prend toute sa signification dans ce système, qui crée à la fois des liens sociaux et de l'aide ciblée.
«Les richesses des 350 habitants les plus riches de la terre est égale à la « richesse » (ou la misère ?) des deux milliards trois cents millions des habitants les plus pauvres. Le système monétaire archaïque et périmé continue à régner en faisant des ravages dans l’humanité et nos télescopes sont si puissants que nous ne pourrons plus voir ce qui se passe ici, chez nous.» François Terris.
C’est sur ce malheureux constat que le SEL est né, d’abord outre atlantique, puis en France, en 1995. Il y a maintenant des SEL un peu partout dans le monde, dont plus de 300 sur notre territoire.


Acheter local n'est pas la seule voie vers la décroissance et la simplicité volontaire : on peut aussi s'échanger du travail.


Mais, concrètement, un SEL, c’est quoi?


Définition

C’est un système d’échange local ouvert à tous qui favorise les liens entre les gens d’un même quartier, d’une même rue, d’une même commune et permet l'échange de services multiples.


Concrètement comment ça marche ?


Le principe est simple : les affiliés du SEL offrent un soutien scolaire, préparent un gâteau pour vous, gardent le chat, vous initient à Internet, … tout ça en échange d’un autre service.


En deux mots : vous êtes futé en informatique mais vous détestez préparer les repas ? Votre voisine adore cuisiner mais ne sait pas comment allumer son ordinateur ?
Voilà une occasion de travailler en s'amusant, vous échangez vos dons, votre plaisir, votre savoir-faire contre d'autres services : vous échangez des "bonnes heures" (bonheur pour ceux qui ne suivraient pas !)


La seule monnaie d’échange est le temps consacré à rendre ces services


Tout le monde échange avec tout le monde et chacun échange avec qui veut


Craintes qui ont retardé la création des "SEL" en Belgique

La pratique des Sel implique un certain risque et pas mal de questions se sont posées avant le lancement de ces échanges de services :
  • toute une série d'activités potentiellement rentables ne vont-elles pas échapper au circuit économique ?
  • Les PME ne hurleront-elles pas à la concurrence déloyale ?
  • Les adhérents ne seront-ils pas accusés d'entente visant à frauder le fisc?
  • L'idée que des chômeurs puissent tirer parti de leurs 'loisirs forcés' pour obtenir des services devenus réservés aux nantis ne suscitera-t-elle pas le scandale ?


Trois vidéos qui résument bien l'esprit de SEL (pardon^_^)









  • La troisième à voir sur la page de l'émission Sans Chichis (RTBF) (Juste sous l'article)
Liens et sources
-->

2 commentaires:

Argancel a dit…

Je découvre, et je dois admettre que c'est une sacré bonne idée!

Michèle Attention à la Terre a dit…

@Argancel : Bonjour et merci pour ta visite, "C'éclair" que c'est une bonne idée ^_^ A bientôt j'espère.

Enregistrer un commentaire

Votre avis est important