Vert de colère? Alors Chantez avec Pierre Perret:

© Adèle

4 août 2010

Les oie bernaches migration vers le sud




mot qui s'afficheront si l'image n'est pas affichéeLes bernaches (aussi appellées "outardes") saison 2010 c'est presque fini car, si elles gardent les mêmes habitudes, elles devraient partir cette semaine pour la migration annuelle.


Destination ???

La migration 2010 : pour relire l'article Naissance des oisons bernache 2010.
Pour tout savoir sur les bernaches du Canada.

Nous avons finalement pu voir grandir trois familles: 
  • une famille avec 4 oisons (nés fin avril)
  • une autre avec 11 nés le 3 mai
  • et enfin une avec 5 nés le lendemain, le 4
  • TOTAL : 26 palmipèdes dans le jardin : plus besoin de tondre!
Ils ont tous survécu cette année, seul un(e) manifeste un problème à l'aile gauche : elle pend (voir photo), mais il ou elle arrive à voler, quelques soucis au décollage tout de même.


Les entraînements et exercices de décollages et atterrissages battent leur plein et maintenant, elles parcourent plusieurs kilomètres dans la journée, toujours en ameutant tout le quartier à leur passage !


La technique est toujours la même : les trois familles se rassemblent, le chef émet quelques coups de klaxon afin de prévenir les troupes que le décollage est imminent, il secoue la tête comme pour sentir le vent.


Des petits battent les ailes, ils sont chauds, pas facile de les tenir.


Les parents toujours aussi cadrants n'admettent aucun écart.


Puis, en 1/4 de seconde (le temps d'allumage de mon APN) et les voilà déjà en l'air.


Le retour est plus épique car les atterrissages ne se font pas toujours à l'endroit voulu : parfois c'est dans la haie, parfois dans la rivière, l'étang ou le champ d'en face.
Alors, des appels de détresse sont envoyés par les parents et les enfants afin de situer tout le monde, jusqu'à ce que les fratries soient à nouveau rassemblées.


Presque inimaginable que ces petites boules de poils nées en mai pour la plupart se préparent à parcourir des centaines, des milliers de kilomètres.


Mais, même si tout le monde a atterri on bon endroit, il reste ensuite à retrouver ses jeunes et là, vous verrez les prises de becs entre parents oies, oisons des trois fratries !
Mais comment font-ils pour se reconnaître ?


Voici quelques vidéos prises ces dernières semaines, dont la fameuse le jour de la tempête du 14 juillet : impressionnant comme elles se placent face au vent et ne bougent pas une plume, ce qui n'est pas le cas des arbres!


Pour revoir tous les articles concernant les oies, sur Attention à la Terre, cliquez sur la catégorie OIES

Orage 14 juillet 2010



Beau vol et bel atterrissage ce 4 août 2010


Atterrissage et prises de becs 2 et 4 août 2010





Atterrissage dans la rivière



12 commentaires:

Sylvaine a dit…

Génial! C'est très émouvant de voir comment ils ont grandi, prêts à faire des milliers de kilomètres... et puis ça me rappelle la chanson "famille nombreuse": "c'est bien plus qu'une famille, voilà une escadrille";)

Quelle bonheur que d'avoir ce mini zoo dans ton jardin!

Michèle Attention à la Terre a dit…

@Sylvaine : Tout à fait ça! au début, ils tiennent dans la main, après, s'ils ouvrent leurs ailes, on ne nous voit plus!

Odile a dit…

Bonjour, Je découvre votre blog grâce au forum blogger (désolée, je n'ai pas de réponse à votre problème) et je suis enchantée de ce que je découvre !! Quelle chance d'avoir ces oies dans votre jardin, et surtout qu'elles reviennent depuis plusieurs années déjà. J'en avais filmé (et publié) quelques-unes à l'abbaye de Royaumont, et j'avais remarqué en effet que les parents sont très cadrants. Certains parents de nos banlieues devraient en prendre "de la graine" :-)) !

Merci encore pour le partage de cette si belle aventure.

Michèle Attention à la Terre a dit…

@Odile : merci d'avoir fait le déplacement jusqu'ici, à vol d'oiseaux, nous ne sommes pas si loin !! Cela m'a également permis d'aller déguster quelques cerises chez toi ;o)
Merci pour tout et à très bientôt.

gsyka a dit…

Et les oies font ceci également ?
http://www.snotr.com/video/4849

:)

Michèle Attention à la Terre a dit…

Sacré @gsyka : il n'y a que toi pour trouver des liens pareil! Merci, hélas non, pas de pas de danse ici.

fleuriste toulouse a dit…

C'est une superbe histoire, très émouvante. Merci de la partager avec nous.

thierrylahir a dit…

Bonjour Michèle,
une bien belle histoire,on attend les prochains épisodes.
Bon weekend!

MarieBo Solutions a dit…

Bonjour Michèle,

J'ai bien aimé tes petites vidéos sur les bernaches. Ces oiseaux sont effectivement très attachants, pas seulement pour leur beauté, mais aussi pour leurs habitudes de vie : vie de couple, sens de la famille, habiletés à communiquer. Certains humains pourraient en tirer des leçons ;)

Au Québec, les outardes nous quittent plutôt à l'automne, quand le gel s'installe sur les plans d'eau.

Il existe même un village appelé Pointes aux Outardes et un Parc Nature Pointe aux Outardes doté de tours d'observation et de sentiers de randonnée.

À visiter, sur la Côte Nord, au pays de Gilles Vigneault, si jamais tes lecteurs et toi venez faire un p'tit tour au Québec !!!

Michèle Attention à la Terre a dit…

@MarieBo Solutions : ça c'est l'avis d'une pro ! Grand merci à toi pour ces infos bien intéressantes. Dommage que le Québec soit si loin, même à vol d'oiseau ou de Bernaches.

Caroline a dit…

Génial !!!
merci beaucoup pour cet article et ces vidéos..
Cela me fait penser au film "L'envolée sauvage" : très beau film !

Michèle Attention à la Terre a dit…

@Caroline : oui, c'est vrai que de temps en temps j'aimerais voler à leurs côtés comme dans le film !

Enregistrer un commentaire

Votre avis est important