Vert de colère? Alors Chantez avec Pierre Perret:

© Adèle

18 avril 2010

Substances dangereuses "Votre droit de savoir"


sigle_produit_dangereux http://www.wikio.fr




Des substances dangereuses pour la santé et l’environnement se trouvent dans les produits que nous utilisons quotidiennement.


Le nouveau règlement REACH (enRegistrement, Evaluation, Autorisation et restrictions des substances Chimiques) était pourtant entré en vigueur le 1° juin 2007.
C’est l’Agence européenne des produits chimiques (ECHA), située à Helsinki, qui gère les procédures relatives aux substances chimiques.


Nous pourrions changer les choses en faisant pression sur les entreprises d’une manière très simple : en leur posant des questions.


La campagne du Bureau Européen de l’Environnement (BEE) «Votre droit de savoir» vous y invite.


Une première liste de 15 substances dangereuses a été dressée en octobre 2008.
C'était un début bien timide, quand on pense aux centaines de substances dont la dangerosité est désormais connue et qui sont présentes et utilisées dans de nombreux pays européens.


En résumé, cela signifie que dès qu’une substance est enregistrée sur la "Liste" (pdf), le fournisseur d’un article contenant une telle substance doit fournir une information suffisante aux vendeurs, ou sur demande, aux consommateurs, et ce, dans un délai de 45 jours à dater de la réception de la demande.


Seuls 5 pays membres : Autriche, Allemagne, Pays-Bas, Suède, Royaumes-Unis et la Norvège ont proposé des substances pour la fameuse "Liste".


Cette liste REACH SIN (SIN = Substitute It Now), développée par l’association CheSec en collaboration avec un conseil d’ONG environnementales, est consultable sur Sin list.


C'est une base de recherche compréhensible et accessible à tous sur les substances chimiques dangereuses. (malheureusement en anglais, mais avec le traducteur Google, on y voit plus clair)


Une première liste de substances qui doivent être éliminées des chaînes de production sans délai a été publiée en septembre.
On trouve des substances chimiques nocives dans de nombreux articles de consommation courante : les cosmétiques, les appareils électroniques, les matelas, les tapis, les ustensiles de cuisines, les jouets, etc


Concrètement que pouvez-vous faire quand vous vous posez une question à propos d'un produit mentionné sur un produit?



  • Ecrivez un courrier (sur base du modèle .pdf que vous pouvez télécharger en cliquant sur le lien sous cet article)
  • envoyer votre demande d’information au fabricant européen concerné et signaler cet envoi par mail à la Fédération Inter-Environnement Wallonie (iew@iewonline.be).

Cette information peut être demandée avant ou après l’achat d’un produit.


Inter-Environnement Wallonie asbl (Fédération des associations de protection de l’environnement)  Boulevard du Nord n°6
5000 Namur
Tél. (+32) 81.25.52.80
Fax. (+32) 81.22.63.09
http://www.iewonline.be
iew@iewonline.be


Cette action vous donne donc la possibilité de faire des choix plus informés sur les produits que vous achetez et leur usage.
Si vous en faites la demande, les fabricants ont l’obligation de vous indiquer dans un délai de 45 jours si l’article contient des substances inscrites sur la Liste des « substances extrêmement préoccupantes ».


L’entreprise doit aussi vous fournir suffisamment d’informations pour utiliser l’article en toute sécurité.


Poser des questions, c’est aussi montrer aux fabricants que vous préférez des produits plus sûrs.


Liens :

3 commentaires:

vero (dietimiam) a dit…

Excellente initiative. Il serait temps qu'on en sache plus sur ce que l'on nous met dans les assiettes.
Merci bcp pour l'info !

hiler a dit…

très bon à savoir, merci

Michèle Attention à la Terre a dit…

Merci à vous deux @vero et @hiler on reconnait les motivés. A bientôt !

Enregistrer un commentaire

Votre avis est important