Vert de colère? Alors Chantez avec Pierre Perret:

© Adèle

24 octobre 2008

Pierre Perret : A Cappella + Les dieux paillards + vidéo


image Pierre Perret-A Cappella-Les Dieux paillardsJ'avance d'un jour ma rubrique détente du weekend car si je ne m'abuse, le congé de Toussaint démarre samedi.




Il y a longtemps qu'il n'y avait pas eu de billet "Pierre Perret".


C'est normal, il bossait comme un forçat pour préparer la sortie de son nouveau livre A cappella  (la suite de l'excellent: "Le Café du Pont : Parfums d'enfance ) ainsi qu'un coffret de chansons paillardes : Les Dieux Paillards  


Il avait prévenu l'année dernière que son premier recueil de chansons paillardes ne resterait pas sans suite, c'est chose faite!







   
 

La vidéo de l'enregistrement n'est pas encore disponible, mais comme vous êtes de gros gâtés, je vous ai déniché un petit reportage sur un Pierre Perret méconnu : "le collectionneur": 4 minutes de plaisir et d'émotion.









Si vous en voulez plus, baladez-vous sur les autres billets Pierre Perret du blog : sur Attention à la Terre 

Et déjà : bon congé à tous !

PS : je reviens compléter le billet ce 16 novembre suite à la lecture de ce qui suit à propos d'A cappella, trouvé sur "Infos jeunes France" : 
Pierre Perret Après "Le Café du Pont," la suite des mémoires de Pierre Perret.
À la fin du "Café du Pont", Pierre Perret nous avait laissés lors de sa « montée à Paris ».
Il nous conte ici la suite de ses aventures, ses années « baignées de chansons », depuis son arrivée en 1954 dans la capitale jusqu'en 1976, où "Le Zizi" l'a définitivement consacré.
C'est plus de vingt ans d'une vie exceptionnelle qu'il nous confie ainsi, avec nombre d'anecdotes inédites, des années émaillées de rencontres extraordinaires, de Georges Brassens à Jacques Brel, sans oublier Paul Léautaud.
Le service militaire, les années de vaches (très) maigres, le sanatorium, les cabarets, les premiers succès, les tournées, avec les Platters ou Charles Aznavour, les coups bas du monde de la musique, la naissance de chansons aussi inoubliables que "Le Tord-boyaux", "Blanche" ou encore "La Cage aux oiseaux" : plus encore que son parcours et la vie d'artiste au quotidien, c'est le tableau de toute une époque que Pierre Perret nous dresse avec sa verve inimitable.
Un livre exceptionnel de densité et de fraternité. Du "Petit Perret illustré par l'exemple" à "Laissez chanter le petit" en passant par "Le Petit Perret gourmand", "L'Anthologie de la poésie érotique" et "Le Parler des métiers", Pierre Perret a conquis un public toujours plus large."




2 commentaires:

insolite85 a dit…

C'est vrai qu'il est déjà une légende, doublée d' un collectionneur passionné...et éclectique.
Ses collections sont d'autant plus mises en valeur qu'elles participent à l'ambiance toute particulière de sa superbe maison.
Bon week-end à toi :)

luptidej ou Michbelgeek, selon l'humeur... a dit…

Hello Insolite, grand merci et bonnes vacances ?

Enregistrer un commentaire

Votre avis est important